Le revanche de Célestin Mbombock sur le Canon

3 février 2014

Sport

A l’occasion de l’ouverture de la saison 2014 du championnat de ligue 1 à Yaoundé, deux bleus de la division d’honneur ont dérouté deux vieux pensionnaires de la place. Le Canon de Yaoundé et DAC sont passés à la moulinette de leurs adversaires et l’ex DG du Canon Célestin Mbombock chassé par les sages au profit de Céline Eko a traumatisé les fantassins de Nkolndongo.

Le stade Ahmadou Ahidjo accueillait deux rencontres mettant aux prises deux bleus face à deux anciens de l’Elite One. En levée de rideaux, Douala Athletic Club (DAC) venu tout droit des berges du wouri est passé à la trappe devant le jeune loup Apejes de Mfou viré en ligue 1 à la faveur des tripatouillages habituels de ceux qui gèrent le football camerounais. La propriété privée d’Aimé Léon Zang, alias Lacatus s’est imposée sur DAC, 2 – 0.

Le Canon dans la tribune de presse avant le coup d'envoi

Le Canon dans la tribune de presse avant le coup d’envoi

Pourtant le début de la rencontre pour ces bleus a été bien laborieux, mais Apejes est allé jusqu’au bout et a réussi à faire plier les visiteurs vers la fin de la rencontre. Cette victoire pour une première sortie en première division est de nature à doper le moral des troupes de l’équipe de Mfou basée à Ngoa Ekellé.

Dans la seconde rencontre, le Canon de Yaoundé, étouffé par des querelles intestines comme le Tonnerre l’an dernier, était face à l’autre jeune promu Cosmos de Bafia. Il fallait prouver que le clan Céline Eko décidé à dompter le conseil des sages pouvait faire le poids dans une atmosphère aussi tendue ces derniers temps.

Mais il y avait surtout en face le fondateur de Cosmos de Bafia, Célestin Mbombock, l’ex DG du Canon viré par le même conseil des sages au profit de Céline Eko qui campe aujourd’hui aux affaires. Le père de Cosmos de Jésus, comme l’appellent ses ouailles, a bien pris sa revanche sur ses chasseurs d’hier.

Le match démarre sur des chapeaux de roue chez les Mekok Mengonda entrâinés par l’ancien international Bertin Ebwelle, qui a accepté d’entrer dans la poudrière. Sur le coach du Canon, les curieux remarquent qu’il arbore les couleurs du TKC, normal pour un ancien des blanc et noir qui a fini sa carrière au Kpa-kum. Le Canon menace par des détonations qui vont dans tous les sens. Cosmos résiste et réussit à tenir tête au champion toutes catégories en première mi-temps.

L'actuel PCA du Canon

L’actuel PCA du Canon

Au cours de la deuxième manche, les Canonniers peines à viser leur objectif : les jeunes de Cosmos qui viennent pour la plupart de la D3. Et puis, l’équipe de Nkolndongo perd complètement les pédales, la gâchette lâche, il est à bout des munitions. Les Bafia en confiance se ressaisissent, et inscrivent deux buts après avoir été réduit à dix par le central et pasteur Mballa Owono Henri pour une faute qui ne méritait pas une telle sanction.

Globalement, que ce soit pour la première rencontre ou pour la seconde, les arbitres centraux, Assana Kambwal et Mballa Owono, ont montré les vraies limites des hommes en noir dans notre championnat dit professionnel. On a vu des hésitations, des retards dans les décisions, des interprétations à caution, des incompréhensions malheureuses entre les trios désignés et des sanctions purement imaginaires. Pour cette fausse ouverture du championnat, les hommes en noir étaient tous hors jeu à Yaoundé.

JCJ

À propos de lastucieux

Je suis un journaliste camerounais, j'aime la production audiovisuelle, la présentation des journaux et des émissions spécialisées, j'aime le travail bien fait. Je souhaite que le gouvernement camerounais et les capitaines d'industrie soutiennent ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie des Camerounais, tous métiers confondus.

Voir tous les articles de lastucieux

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Le blog des bonnes questions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petit Journal de Lattes
| robertini12
| Le Monde