Brazilia 2014 : Après la qualification place au ménage

18 novembre 2013

Sport

Les Lions Indomptables du Cameroun se sont qualifiés pour la 7e fois en coupe du monde, le 17 novembre 2013, en battant lourdement les Aigles de Carthage, 4 – 1, au stade Ahmadou Ahidjo. Personne après le match nul de l’aller à Rades, 0 – 0, ne pouvait imaginer que les Camerounais pouvaient facilement s’en sortir au retour à Yaoundé.

Brazilia 2014 : Après la qualification place au ménage	 dans Sport nkoa-song-300x199

Deux mafios à renvoyer à la maison

Quand on sait que les équipes camerounaises ont toujours du mal à faire le jeu sur leurs propres installations, on est étonné de voir ce qui s’est passé dans la cuvette de Mfandena dimanche dernier. Il n’y a pas longtemps, le débat sur les indemnités des autochtones de Mfandena a refait surface, au point où la peur a regagné les esprits avant cette rencontre.

Il se dit que les autochtones de Mfandena sont toujours fâchés, eux qui n’avaient pas bien mangé lorsque le gouvernement Ahidjo arrachait leurs terrains pour construire le complexe omnisports. Un complexe qui n’a jamais vu le jour et dont l’absence a profité aux acheteurs de terrains.

pere-finke-198x300 Mondial 2014 au Brésil dans Sport

Seul sur la route de son pays natal l'Allemagne

Grâce à cet exploit, les Lions qui ne trouvaient plus le chemin des buts depuis un certain temps, ont rappelé les époques de gloire aux spectateurs et téléspectateurs ce dimanche. Avec la même équipe qui donnait les maux de ventre et de tête aux Camerounais, on a vu comment il est beau d’être ensemble, de gagner ensemble, de jubiler ensemble, de regarder vers la même direction et de se qualifier pour une compétition majeure. Au Brésil encore, terre de football.

Inutile de revenir sur comment les Lions se sont battus pour se qualifier, avec les marabouts, les arbitres, le public ou la chance du jour. Peu importe. Le plus important c’est le ticket obtenu grâce à trois outsiders. Car à y voir de près, à la fin de la première mi-temps du match, on voyait déjà Wébo et Moukandjo Bilé dehors après leurs buts. On voyait aussi le Sergent Macaya Makoun se diriger vers le banc de touche, mais les vieilles outres ont une particularité, elles savent se mettre en valeur au moment où on ne les comprend plus.

Jean II Makoun a fait changer les idées à l’encadrement technique au moment où il a failli passer à côté du sujet. Heureusement que tout était en notre faveur pour remporter la rencontre. Et c’est ici que nous déplorons souvent la compétence du coach en poste, Finke comme d’autres sélectionneurs avant lui nous ont habitués à détester notre équipe nationale et à avoir des crampes d’estomac à chaque match. Tellement ils sont brouillons.

L’utilisation des joueurs

entrainements-lisse-300x199

Les Lions à l'entraînement

On ne comprend pas comment Wébo peut remplacer Choupo Moting Maxime, même s’il a scoré contre la Tunisie. On ne comprend pas non plus ce que Landry Nguémo fait au banc de touche, alors que sa vocation offensive est un atout important dans une équipe qui marque rarement. Au cours de cette rencontre retour, on a aussi vu pourquoi Assou Ekotto n’a pas son pareil à son poste de latéral gauche, on a beau forcer pour ses rivaux de couloir.

Maintenant le dernier problème à résoudre c’est celui de l’avenir des Lions, il s’agit du nœud de la question. Pour que le Cameroun n’aille pas faire profil bas au Brésil en juin 2014, il faut absolument passer à l’épuration des effectifs. Il y a des gens qui doivent être viré de cette équipe nationale et ses alentours.

ronde-lions-lisse-300x199

Le socle de l'unité

D’abord le ministre des Sports Adoum Garoua Fernand, il ne comprend rien du football et du sport en général, même s’il a été un piètre joueur de volley. Le prochain gouvernement qui est imminent va certainement le priver de cette coupe du monde tant attendu. Ensuite toute la sécurité des Lions, Aoudou, Mbida, qui ont fait leur temps. Il y a le garde-matériel Sabbo qui doit également faire ses clic et clac après plusieurs années de gestion des équipements. C’est d’ailleurs à cause de lui que Samuel Eto’o redoutait l’empoisonnement de ses maillots.

Autres personnes à jeter à la poubelle avant la coupe du monde, le coach Volker Finke, lui qu’on dit être docteur en psychologie et entraîneur de haut niveau, n’est ni plus ni moins qu’un éducateur de quartier comme son prédécesseur le Français Denis Lavagne. Ce coach doit faire valoir ses droits hors de l’équipe nationale du Cameroun, pour que nous ne nous retrouvions pas dans la situation de 2010 en Afrique du Sud.

Il y a le Team Manager Rigobert Song et le Team Press Raphaël Nkoa Tsanga à virer au plus vite pour consolider la paix dans la tanière. Au niveau des joueurs à mettre de côté, ils sont nombreux, mais si c’est Claude Marie Le Roy, Pierre Lechantre ou Arthur Jorge, qui reprenaient cette équipe, on est sûr d’avoir les 23 qu’il nous faut pour être dans la poule du Brésil, du Portugal et des Pays-Bas, sans être ridicule.

JCJ

À propos de lastucieux

Je suis un journaliste camerounais, j'aime la production audiovisuelle, la présentation des journaux et des émissions spécialisées, j'aime le travail bien fait. Je souhaite que le gouvernement camerounais et les capitaines d'industrie soutiennent ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie des Camerounais, tous métiers confondus.

Voir tous les articles de lastucieux

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Le monde à l'envers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petit Journal de Lattes
| robertini12
| Le Monde