Amougou Noma ressuscité par Bibi Régine à Yaoundé

15 novembre 2013

Politique

L’exécutif communal de la mairie de Yaoundé 4 désormais logé avant le lycée d’Ekounou a été installé le jeudi 14 novembre par le Préfet du Mfoundi. Cérémonie brève mais hautement significative aux yeux de nombreux invités et curieux forcés à observer un concours de patience.

Amougou Noma ressuscité par Bibi Régine à Yaoundé  dans Politique effila-bibi-300x225

Le maire Bibi Régine et son premier adjoint Bihina Gabriel Effila

Annoncée pour 10 heures, c’est finalement au tour de 14 heures que la cérémonie d’installation de l’exécutif communal de cet arrondissement qui apparaît comme le plus grand de la ville de Yaoundé va démarrer. Ce gros retard est dû à un motif simple, ce jeudi 14 novembre est le jour où le président Paul Biya se rend à Douala pour la cérémonie de pose de la première pierre du deuxième pont sur le Wouri. Le Préfet du Mfoundi, comme vous le savez, Jean Claude Tsila est toujours parmi ceux qui accompagnent le chef de l’Etat à l’aéroport lorsqu’il se déplace.

mot-prefet-300x225 Installation des maires des Yaoundé 4 dans Politique

Jean Claude Tsila, discours d'installation

Dès l’arrivée du chef de terre au lieu des cérémonies à Ekounou, l’installation est vite lancée. Un mot de bienvenue bref est prononcé par le ministre Thierry Augustin Edjoa, il revient sur les performances de Yaoundé 4 lors des Sénatoriales et le double scrutin des Législatives et Municipales cette année. Il vante les mérites de l’arrondissement aux couleurs du RDPC et rassure le chef de l’Etat quant à la fidélité de cette commune aux idéaux du Renouveau.

Mais l’ancien proviseur et ministre des sports n’a pas manqué de demander aux militants du parti au pouvoir de considérer que les querelles et les batailles rangées qui ont secoué l’arrondissement durant la campagne électorale ne sont plus qu’un lointain souvenir. Il a versé son onction et celui du peuple de cette localité sur le nouveau maire madame Amougou Noma, née Bibi Régine.

Bibi Régine face aux défis du terrain

executif-prefet-300x225

La photo de famille

Après l’accueil c’est au Préfet qu’est revenu l’insigne honneur de polariser toutes les attentions, Jean Claude Tsila habitué à ce genre d’exercice a répété peut être pour la millième fois cette célèbre phrase « Je vous déclare officiellement installés à vos postes de maires et maires adjoints de l’arrondissement de Yaoundé 4 ».

Le représentant du chef de l’Etat dans la capitale politique, le Mfoundi, a surtout souhaité bonne chance à l’équipe Amougou Noma, non sans leur rappeler leurs lourdes missions. Par exemple, le maire qui est le chef de l’exécutif doit veiller sur le bon fonctionnement de sa mairie. Elle doit veiller sur la carrière des agents de la commune, en payant leurs salaires régulièrement. Ceci passe par la création des ressources financières propres à la mairie au lieu d’attendre paresseusement les fonds de l’Etat.

conseiller-installation-225x300

Ici Justine Nga Etémé, un conseiller dans la bande

 

beat-adjoint-225x300

Le 7e adjoint Owona Béatrice dans les coulisses

« Vous devez consacrer toutes vos énergies à rassembler les forces vives de l’arrondissement, à lutter contre le désordre urbain et en faisant table rase des querelles anciennes. », a rappelé JC Tsila, qui est par ailleurs le président du comité de lutte contre le désordre urbain dans la ville de Yaoundé. Il a d’ailleurs indiqué en prenant au mot Augustin Edjoa que l’heure est au rassemblement et à l’action. Le Préfet a rassuré le chef de l’exécutif qu’il est à sa disposition pour la suite de l’affaire.

A la fin de son discours, le maire et ses six adjoints ont reçu leurs attributs qui marquaient le début d’un mandat de cinq ans plein de défis à relever. On a juste remarqué que les autres conseillers de l’exécutif admiraient simplement de loin le maire et ses adjoints, pourtant quand la plupart partait de chez eux, c’était pour être installé au même titre que la tête de l’exécutif.

Jean Charles Jérémie

À propos de lastucieux

Je suis un journaliste camerounais, j'aime la production audiovisuelle, la présentation des journaux et des émissions spécialisées, j'aime le travail bien fait. Je souhaite que le gouvernement camerounais et les capitaines d'industrie soutiennent ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie des Camerounais, tous métiers confondus.

Voir tous les articles de lastucieux

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Le monde à l'envers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petit Journal de Lattes
| robertini12
| Le Monde