Le Team Press des Lions détruit le Team Manager Rigobert Song

7 août 2013

Sport

Dans une interview qu’il a accordée au blog du Team Press des Lions, l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Cameroun Rigobert Song fait involontairement profil bas. Il répond aux questions de Raphaël Nkoa dans un jargon du village. Pourtant c’est la faute du journaliste de la CRTV.

Le remplaçant de linus Pascal Fouda au poste de Team Press ne cessera de nous surprendre depuis qu’il s’occupe des relations des Lions Indomptables avec la presse. Un temps il se trompe de dates, un autre temps il insulte le coach Akono ou se prend pour le communicateur du ministre des Sports, sans oublier chaque fois qu’il a frustré les journalistes de la presse nationale.

Depuis qu’il est là, il considère le Lions comme sa propriété privée, il peut communiquer avec un groupe d’amis dans les débits de boisson ou pas du tout, pour ce qui concerne l’équipe nationale, qui est un patrimoine national.

Ce qu’il vient de fabriquer dans son blog (http://teampress.blog4ever.com/), est tout simplement regrettable. On suppose qu’un Team Press a tout son temps et tous les moyens pour préparer ses papiers avant de les publier à l’attention des internautes du monde entier. Si on considère qu’il s’en fout des journalistes qui sont en principe les premiers consommateurs de blog amer. Mais on a l’impression que Raphaël Nkoa est plus attaché à ses voyages dans le monde et aux perdiems qu’il grignote par-ci par-là sur le dos des Lions.

Le Team Press des Lions détruit le Team Manager Rigobert Song dans Sport raphael-nkoa-300x225

Le voici, le chasseur du Team Manager

Dans l’interview réalisée avec le Team Manager des Lions Indomptables, le sieur Rigobert Song, Raphaël Nkoa a fait fort. C’est le cas de le dire. Il nous rappelle d’abord que c’est un élément sonore de « Sport en Plus », une émission qu’il présentait avec beaucoup de déchets à la FM 94 sur la CRTV. En clair, Raphaël Nkoa travaille d’abord pour la CRTV, alors qu’il est payé pour être le Team Press.

La fête du Team Press au Team Manager

En lisant l’interview, on découvre la mascarade. Un texte truffé de fautes inadmissibles, ce qui est curieux, car étant une interview de la radio, il a eu tout son temps pour corriger les fautes. Le plus choquant est le style de fautes qu’il admet dans son texte. Par exemple, voici ce qu’il laisse dire à dire à Rigo :

« En plus ont n’a de bons souvenirs avec ce site (Léonard de Vinci  en région parisienne, NDLR). Si vous vous rappelez bien Raphaël, il ya de cela quelques temps déjà pendant la coupe des Confédérations, nous avons logés là-bas et nous avons vues les résultats qui s’en sont suivi… ». C’est exactement ce qui est écrit sur la page de son blog. Des fautes de contre sens, grammaticales et d’orthographes. Ça fait pitié et peur, même s’il y a un seuil de tolérance pour les coquilles en journalisme.

song-ukraine-300x225 Lions Indomptables dans Sport

Monsieur le Team Manager

Plus loin, nous avons ceci : « Je pense qu’introduire un ou deux dans l’effectif, ça les permet déjà de prendre le poul et d’être déjà fin prêt le moment venu on aura besoin de leur service. ». Ici Rigobert Song parle du cas du jeune loup Jean Marie Ndongou du Barça. Il pense qu’il faut continuer à rajeunir les effectifs pour l’avenir.

« ca les permet déjà de prendre le poul » nous montre que le Team Press peut tuer son Team Manager, puisqu’en définitive c’est le signataire qui doit arranger l’interview, quand il y a des fautes. C’est une règle simple dans le journalisme. Comment ne pas aussi tuer Vaugelas une deuxième fois. L’interview écrite est bien différente de celle qui est parlée. Monsieur le chroniqueur radio ne sait donc pas qu’il y a une ligne entre la radio et la presse écrite ou cybernétique.

En fait, la faute ne revient pas totalement au Team Press, c’est sans doute son mentor le ministre des Sports Adoum Garoua Fernand, qui ne comprend pas grand-chose dans son département, et qui l’a nommé à ce poste en balançant à la poubelle son prédécesseur qui faisait ses caprices certes mais qui respectait les lecteurs et la presse.

JCJ

À propos de lastucieux

Je suis un journaliste camerounais, j'aime la production audiovisuelle, la présentation des journaux et des émissions spécialisées, j'aime le travail bien fait. Je souhaite que le gouvernement camerounais et les capitaines d'industrie soutiennent ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie des Camerounais, tous métiers confondus.

Voir tous les articles de lastucieux

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Le monde à l'envers |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Petit Journal de Lattes
| robertini12
| Le Monde