Les pokers de Victor Tonyé Bakot abandonnés

30 juillet 2013

Evénements

Depuis le 29 juillet 2013, l’église catholique romaine du Cameroun est une fois de plus en émoi. Et pour cause, l’Archevêque Métropolitain de Yaoundé Mgr Simon Victor Tonyé Bakot a pris la clef des champs. En prenant la poudre d’escampette, le prélat n’a pas donné de raisons pour cette démission du reste surprenante.

Mais on sait déjà que depuis qu’il est à la tête de l’Archidiocèse de Yaoundé, Tonyé Bakot est trempé dans des dossiers mondains à nulle autre pareille. L’affaire de la construction d’un hôtel à proximité du collège de la Retraite, qui est une propriété de l’Archidiocèse, le feuilleton de la baisse des salaires des ménagères de la Procure, le cas des prix inabordables pour avoir une place au cimetière de Mvolyé. Toute chose qui a indigné les Emveng, qui étaient prêts à avoir la peau de l’ancien évêque d’Edéa.

 Les pokers de Victor Tonyé Bakot abandonnés dans Evénements bakot-eveque

L'archêque Victor Tonyé Bakot

On n’oubliera pas de si tôt que c’est toujours Tonyé Bakot qui avait fait installer dans toutes les paroisses de sa circonscription de commandement des caisses scellés, qui ressemblaient à des pokers de fortune dans les débits de boisson. Ce sont ses acolytes qui passaient faire les recouvrements des deniers du culte, en humiliant même les responsables de ces paroisses.

Le prélat avait d’autres business au point où après sa nomination, ceux qui le connaissaient soutenaient que c’est un homme d’affaires qui venait prendre les choses en main à Yaoundé. En fuyant sa charge, l’homme d’église anticipait ce qui pouvait le rattraper par la suite. Et le Pape François, qui est en place après la démission de Benoît 16, savait qu’il y a des dessous scandaleux dans la vie de Bakot, a rapidement accepté son départ.

Décidément, l’Archidiocèse de Yaoundé reste un véritable cap de tempête pour ses occupants, soit c’est la mort qui les emporte, soit c’est la démission comme celle qui fait des vagues en ce moment dans le monde. Jean Mbarga l’évêque d’Ebolowa qui vient remplacer l’auteur des scandales, devrait se mettre en tête que Yaoundé a des crocs venimeux.

Après cette volte face, beaucoup de catholiques romains redoutent déjà l’éclatement de leur maison à forte dose de dévotion mariale, d’autres ont plutôt peur de nouvelles démissions en cascade dans le camp des prêtres de la reine mère des églises, l’église de la déesse Diane. L’avenir nous en dira plus.

Zigli Mot

À propos de lastucieux

Je suis un journaliste camerounais, j'aime la production audiovisuelle, la présentation des journaux et des émissions spécialisées, j'aime le travail bien fait. Je souhaite que le gouvernement camerounais et les capitaines d'industrie soutiennent ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie des Camerounais, tous métiers confondus.

Voir tous les articles de lastucieux

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Le monde à l'envers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petit Journal de Lattes
| robertini12
| Le Monde