Les Lions ont eu chaud pour quitter le stade

9 juin 2010

Non classé

L’équipe nationale du Cameroun a eu droit à des cérémonies grandioses d’au revoir et d’onction dans la cuvette de Mfandena hier 8 juin, le match d’exhibition opposait les Lions indomptables contre eux-mêmes. Seul le portier Guy Roland Ndy Assembe n’a pris part à la rencontre des verts et jeunes devant un stade presque plein.

lionsjaunes.jpgCe que nous ne voyons pas dans nos stades ces dernières années réussit plutôt très bien aux Lions Indomptables du Cameroun, les matches des Lions sont très courus par le public sportif de notre pays. Pour un match de prestige et d’onction visant à saluer le départ de l’équipe nationale pour l’Afrique du Sud, le stade était pratiquement plein et l’ambiance était totale dans les tribunes. Des groupes de danses, des fanfares, des fans clubs, des musiciens comme Petit pays, des comédiens comme le Kéguégué International, des mascottes de tous genres, des policiers zélés à la main courante et des supporters inconditionnels, tout était au rendez vous ce 8 juin au stade Ahmadou Ahidjo. En ce jour d’onction et d’au revoir, beaucoup ont oublié le souvenir du 8 juin 1990, lorsque le Cameroun battait l’Argentine de Diégo Maradona en match d’ouverture de la coupe du monde en Italie, 1 – 0. Personne n’y pensait, la folie du Mondial sud-africain a envahi les esprits. Actualité oblige !

lionstangui.jpgLa fête était belle et en couleur mais les choses vont vite tourner au vinaigre lorsque les présentateurs de l’événement annoncent l’entrée d’Idriss Carlos Kameni sur la pelouse, le public noirci, conspue et siffle le gardien de buts des Lions. Une honte pour un public qui a vite oublié que c’est grâce à ce garçon que le Cameroun a remporté les jeux olympiques de Sydney en 2000, on a toujours la mémoire courte. Après l’appel des acteurs, le ministre des sports qu’accompagnaient le ministre de la Défence Edgar Alain Mebe Ngo’o celui de l’Emploi et de la Formation Professionnelle Zacharie Pérévet descendront à la main courante pour saluer les acteurs. Puis l’hymne national sera repris en chœur par tout un stade excité et content de communier avec l’équipe nationale. Sans attendre, le coup d’envoi de la rencontre du Lion contre lui-même sera donné pour un match d’une durée de 20 minutes fois deux. D’un côté les jaunes ayant à leur tête Samuel Eto’o Fils et de l’autre les verts conduits par Achille Emana, les deux camps vont s’affronter dans une rencontre d’exhibitionnisme, où personne ne prend de risques, mais entre les lignes, on lit une certaine sérénité sur les visages.

Les jaunes ou l’équipe type

etoosalue.jpgLes verts et les jeunes vont se neutraliser en première mi-temps, puis très vite en deuxième mi-temps, Benoît Assou Ekotto lance une longue transversale sur Gérémi sorel Njitap qui remise sur Eto’o Fils, ce dernier échappe à la défense et ouvre la marque. Quelques minutes après, c’est Idrissou qui sale l’addition pour les jaunes, ensuite les dominateurs obtiennent un penalty que Gérémi transforme en exécutant Souleymanou Hamidou qui a eu chaud hier après-midi. Au point où la confiance que les coaches voulaient lui donner comme numéro un des gardiens est remise en question aujourd’hui, certes il ne s’agissait que d’un match de prestige.

finmatchexhibition.jpgTroublés par la domination des jaunes qui étaient à quelques exceptions près l’équipe qui va démarrer le Mondial, le capitaine Achille Emana des verts prend sur lui de contester la suprématie de ses camarades adverses, il fonce dans la surface de vérité et se fait sécher, le central ordonne un nouveau penalty. Le capitaine Emana s’en charge et frappe le ballon sur le montant, mais Landry Nguémo a suivi et réussit à mettre le cuir au fond des filets de Carlos Kameni. Le score de 3 – 1 restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Dès lors commenceront les tracasseries des policiers qui se sont laissés submerger par la foule qui a inondé la pelouse du stade Ahmadou Ahidjo, il a fallu brutaliser les supporters en liesse pour permettre au bus des Lions de sortir de la cuvette de Mfandena. Hier soir après le match les Lions ont eu droit à une soirée culturelle au Hilton hôtel de Yaoundé, c’est également dans la même soirée qu’ils ont empoché chacun 45 millions de nos francs comme primes de participation. Et ce matin quand ils quittaient l’hôtel Hilton pour l’aéroport de Yaoundé Nsimalen, tous les joueurs et les encadreurs étaient nerveux, ils réalisaient déjà que ce matin est réellement le début de la mission qui est assignée aux 23 Lions qui défendront nos couleurs nationales dès le 14 juin prochain contre le Japon.

Composition des équipes du match de prestige

Les Jaunes : Samuel Eto’o Fils (capitaine), Idrissou Mohamadou, Benoît Assou Ekotto, Rigobert Song, Eyong arkang, Gérémi Sorel Njitap, Alexandre Song, Nicolas Nkoulou, Mandjeck Georges, Achille Wébo et Idriss Carlos Kaméni.

Les Verts : Achille Emana (capitaine), Gaetan Bong, Jean II Makoun, Stéphane Mbia, Sébastien Bassong, Aurélien chedjou, Joël Matip, Landry Nguémo, Choupo-Moting, Aboubacar Vincent et souleymanou Hamidou.

Remplaçant : Guy Roland Ndy Assembe

Jean Charles Jérémie

 

 

À propos de lastucieux

Je suis un journaliste camerounais, j'aime la production audiovisuelle, la présentation des journaux et des émissions spécialisées, j'aime le travail bien fait. Je souhaite que le gouvernement camerounais et les capitaines d'industrie soutiennent ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie des Camerounais, tous métiers confondus.

Voir tous les articles de lastucieux

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Le monde à l'envers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petit Journal de Lattes
| robertini12
| Le Monde